Archive of ‘TOKYO’ category

La journée parfaite

La journée a déjà bien commencée avec le petit déjeuner et un joli serre-tête spécial anniversaire en cadeau. Et puis le soleil surtout !

Du coup on a décidé de profiter du beau temps pour faire un tour sur la grande roue d’Odaiba. Et comme d’habitude tout dans la démesure, le métro/monorail qui passe sur la mer, une statue de la liberté miniature, une grande roue de 115m (même pas peur)(si un peu peur mais la vue !!!!!) et surtout une île complètement artificielle ! Non mais ils ont carrément construit une île dans la baie de Tokyo, je m’en remets pas !

Pour continuer dans le mignon, on s’est promené dans le dernier petit quartier de Tokyo qu’on n’avait pas fait : Yanaka. Aux antipodes de nos derniers jours à Tokyo, gros dépaysement avec ses rues toutes mignonnes, son immense cimetière et ses temples tout mignons à chaque coin de rue. Je sais pas si c’est la journée qui voulait ça ou le beau temps, mais c’était vraiment LE quartier parfait pour une promenade de fin de voyage…

J’ai eu le droit de choisir le restaurant le plus égoïstement possible du monde sans me soucier de si ça lui plairait aussi, alors sans hésiter on est allés dans un restaurant à thème recréant tout l’univers d’Alice au Pays des Merveilles. Du menu qui se dépliait tout en relief aux décors et costumes des serveuses en passant par la disposition des plats, tout était parfaitement raccord, pas un faux pli ! J’ai même eu droit à mes bougies et mon ‘happy birthday Pauline’ avec l’accent japonais <3

On a sauté dans le dernier métro de minuit pour quitter Ginza pour Shibuya. Il fallait que je termine Tokyo par un karaoké, mais pas n’importe où, dans celui de Lost in Translation… Bon forcément la 602 où il a été tourné été prise (j’aurais bien réservé mais leur expliquer en anglais/japonais au téléphone je ne le sentais vraiment pas). Tant pis, ça ne nous a pas empêchés de massacrer Without You de Mariah Carey à pleine voix…

Voilà.

Nos valises sont bouclées et on va aller se promener une dernière soirée dans Kabukicho le coeur bien gros de déjà rentrer. Heureusement que j’ai maintenant la distribution de cadeaux à faire aux copains et surtout mon Johnny à retrouver <3 Mais le retour va être dur…

Un photomaton à chaque occasion

Je rentre juste en coup de vent enfiler une robe pour la soirée et skyper ma soeur et ma maman mais pfff il me tarde trop de vous raconter ma journée quand j’aurai plus de temps !

Sneakers et Mojitos

Aujourd’hui je me la pète avec tous mes nouveaux achats d’hier.
(vivement demain que je me la pète encore plus avec ceux d’aujourd’hui !)

Première grosse grosse grosse bonne adresse du jour si vous allez à Tokyo et que vous aimez les sneakers : Skit shop à Kichijo-ji. J’appréhendais pas mal cette journée vu que 1. on n’a plus vraiment de place avec les paires de Rémi (il a arrêté de compter ses Nike à 85) et 2. j’ai un souvenir ému de Flight Club à New York où on avait passé 2 fois 1h30 à essayer toutes les paires disponibles en sa taille. Et ça n’a pas raté. On y a passé 1h15. Et il n’y avait pas de siège.

Pour résumer, les modèles d’occasion ou neufs sont mélangés partout dans le magasin et on peut trouver de super affaires dans des modèles vraiment rares dans un état parfait. Bon par contre il n’y a pas toutes les pointures et il faut fouiller mais ça vaut vraiment le coup (salut les paires d’originals foamposites à 40€) et la radio y est bien cool (du rap, du jazz et autres joyeusetés)(c’est non négligeable pendant 1h15).

Et puis Rémi y a dégoté une paire neuve de dunk édition limitée Lucky Cat qu’on n’avait à l’époque pas trouvées en sa pointure à New York, alors on ne peut que conseiller le shop !

Deuxième bonne découverte du jour : le bar Alcatraz ER à Shibuya ! Conseillé dans le bouquin de LaCarmina, on y est allés sans vraiment savoir à quoi s’attendre, c’est un peu le genre d’endroit kitsch quitte ou double… Et pour le coup gros double !

Tout le long une serveuse japonaise toute déguisée en infirmière sexy s’est occupée de nous à grands renforts de hurlements ‘hiiiii monsteeeeers’, de rires tonitruants et de grimaces effrayantes. On n’aurait pas pu rêver mieux, une pile électrique toute mignonne qui essayait de faire peur. Les cocktails étaient servis dans des seringues, des têtes découpées etc, amenés par un serveur déguisé en docteur qui nous donnait des ‘médicaments’ à boire avec nos boissons. Le tout dans une cellule.

Par contre entre deux cocktails et ‘animations’ on était vraiment biens dans notre cellule, assis par terre avec tous nos coussins. Sauf au moment où toutes les lumières se sont éteintes pour que des monstres viennent nous faire peur. Ca a beaucoup trop bien marché sur moi. Et forcément comme j’étais bon public à crier et limite pleurer, ils s’en sont donné à coeur joie. Le cercle vicieux horrible. LA lumière s’est rallumée et je me suis consolée dans un rhum à mélanger soi-même avec un dentier. Un bar de Tokyo comme on l’imaginait en fait !

De l’art à Roppongi Hills

Matinée shopping à Shibuya pour récupérer des km parcourus ces derniers jours (et continuer de remplir les valises). Ce qui est bien au Japon, c’est que pour compenser le fait que leurs chaussures ne dépassent pas le 38, ils ont par contre des magasins entièrement dédiés à la JPop et la KPop qui me permettent d’assouvir toutes mes envies de posters de Big Bang. Et puis ils ont aussi de gentils vendeurs dans les magasins de machines pour gagner les peluches qui trichent pour que je gagne du premier coup. Et surtout ils ont des boulettes de poulpe !

Direction Roppongi Hills pour le 53e étage de la tour Mori avec une vue à 360° sur tout Tokyo et surtout un musée d’art contemporain parmi les plus réputés de Tokyo. Avec le mauvais temps, la vue ne nous a pas enthousiasmés plus que ça (on fait les blasés avec la vue de la chambre d’hôtel) mais l’exposition nous a complètement scotchés ! Forcément interdiction de prendre quoi que ce soit comme photo à l’intérieur mais je vous invite vraiment à googler le travail et les oeuvres de Lee Bul ! Sans en rajouter, je la place dans le TOP3 de mes expositions préférées sans hésiter (en 1 pour toujours, Araki à Londres il y a des années avec mon frère), les oeuvres étaient mises en avant à la perfection et surtout le travail de réflexion de l’artiste était expliqué de A à Z. Là maintenant je dévaliserais amazon en tapant Lee Bul si je m’écoutais…

Toujours à Roppongi Hills, on est allés se balader et goûter dans le National Art Center designé par Kisho Kurokawa. Je me demande si je pouvais rêver d’un meilleur endroit pour prendre un thé vert latté glaçé…

1 2 3 5