Archive of ‘HONEYMOON’ category

Quelques jours au Sri Lanka

Le Sri Lanka a été notre destination favorite, c’est indéniablement la semaine qui nous aura le plus marqués pendant ce voyage. Des paysages merveilleux, des temples incroyables, de belles rencontres et surtout beaucoup d’éléphants.

tumblr_lrmxhbNYsY1qm6oc3o1_500

DSCF2622

DSCF2627

DSCF2628

DSCF2670

(suite…)

In the cold Korean air

tumblr_meacjhiNtA1rewlapo1_500

DSCF2603

Après la Californie, le changement a été vraiment radical : une journée de décalage horaire dans les dents, une vingtaine de degrés perdus et surtout la découverte de Séoul !

(Je ne vais volontairement pas vous parler de chaque monument et quartier car cela serait un article sans fin et dur à suivre, mais par contre si vous comptez aller à Séoul n’hésitez pas à m’envoyer un email ! J’ai tout noté dans mon carnet et j’ai gardé mes plans annotés, ça sera avec plaisir que je rentrerai davantage dans les détails.)

Séoul ne ressemble à rien de ce que j’ai pu voir avant – même Tokyo ne m’avait pas autant dépaysée en 2012 – ici nous n’avons croisé aucun autre touriste occidental et surtout l’anglais était vraiment très peu répandu. Alors ça a été la grande aventure : on a choisi au pif dans les restos, on a mimé du riz (vous avez déjà mimé du riz ?), on s’est perdu dans le métro (5 quais pour une seule ligne, qui fait ça franchement ?) et surtout on a pleuré de rire dans les taxis qui nous perdaient. Mon seul conseil : demandez à la réception de vous noter en coréen sur des papiers les noms des endroits que vous voulez visiter, ça vous sauvera la vie quand vous aurez besoin d’aide dans la rue ou les taxis.

On m’a souvent demandé ‘mais pourquoi Séoul ?’ avant notre départ – bon déjà c’est Rémi qui a choisi cette destination là – mais il y a 1000 raisons de découvrir Séoul ! Les temples sont merveilleux au milieu des buildings, les guides anglophones sont passionnés et on se laisse vite transporter par leurs croyances : c’est fou de pouvoir expliquer toutes les couleurs par rapport aux pouvoirs de la nature, l’architecture par rapport à la position de la montagne où le roi puisait sa force ou encore les marches et chemins sur lesquels uniquement les esprits peuvent marcher. Cet univers est fou, je ne connaissais pas assez ces croyances et ça m’a vraiment donné envie de me plonger davantage dedans par curiosité. Comme je le disais, les temples sont vraiment fondus dans le paysage urbain ; c’est à tel point que, quand ils ont trouvé des vestiges archéologiques en construisant le building moderne DDP, ils ont décidé de changer les plans pour construire cet édifice autour des vestiges pour les mettre en valeur. Tout y est comme ça, vraiment très respectueux du passé.

Et puis on va pas se mentir, la nourriture coréenne à ENORMEMENT joué dans notre choix. A peine la valise posée à l’hôtel que Rémi a foncé à la réception « bonsoir, je voudrais manger du poulpe vivant, vous me conseillez quoi ? ». Et il a mangé toute son assiette. En se régalant. J’en ai goûté un morceau pour pas mourir idiote, j’ai eu l’impression d’être dans une épreuve de Koh Lanta… Mais heureusement il y avait beaucoup d’autres beignets, vapeurs et barbecue beaucoup plus ‘classiques’ ! Petit problème : j’avais la bouche en feu ! De ma vie je n’ai jamais rien mangé d’aussi relevé que la nourriture coréenne. Un cauchemar, j’étais obligée de demander un bol de vache qui rit pour y tremper ma nourriture avant de pouvoir essayer de la manger. Les marchés étaient incroyables, on s’arrêtait à chaque étal pour tout goûter : du bébé crabe entier au foi de porc séché en passant par le boudin coréen et les moules grandes comme mon avant-bras. C’était dingue. Je sais que je me souviendrai de ce repas au marché de poisson toute ma vie : l’entrepôt immense sous les néons, le restaurant au premier étage avec nos courses cuisinées dans la minute et surtout les cul-secs d’alcool coréen – c’est peut-être pour ça qu’on s’est perdus dans le métro au retour d’ailleurs.

Quant aux Coréens, je les ai trouvés hyper accueillants, agréables et curieux. Les touristes occidentaux sont plutôt bien vus (bon sauf les groupes de fans hystériques de K-Pop qui fatiguent un peu les guides) et ils sont très heureux de partager leurs savoirs et surtout leurs technologies – bloqués entre la Chine et le Japon, on sent vraiment qu’ils veulent que ça soit leur tour d’exploser (et qu’ils en ont gros la patate contre leurs voisins). Dans chaque lieu (restaurant, magasin, marché, temple) les gens étaient vraiment très soucieux du fait qu’on passe un bon moment et qu’on en garde un bon souvenir ; cette gentillesse est toujours aussi surprenante, et ce sont ces détails qui nous donnent sans arrêt envie de voyager plus. D’ailleurs ce court séjour à Séoul nous a vraiment donné envie de retourner un jour en Corée du Sud pour y faire un road trip dans le pays en allant chez l’habitant et en s’immergeant davantage dans leur culture. Bon dans quelques années hein ! Mais je me le garde dans un coin de tête…

Sur ce, j’ai réussi à faire descendre mon dossier à 125 photos et ça a été une torture de trier vu le nombre de photos prises et de choses que j’avais envie de partager ici… mais j’espère que ces photos vous donneront envie de considérer Séoul comme une destination cool à découvrir !

DSCF2020

DSCF2021

DSCF2022

DSCF2023

DSCF2024

DSCF2031

DSCF2050

DSCF2052

(suite…)

Dream of Californication

338c636110d05f80c61f92f57b45db45

J’attendais beaucoup de Los Angeles, vraiment beaucoup. Après 10 ans de Keeping Up With the Kardashian, de clips MTV et de comptes instagrams de blogueuses californiennes c’est peu de le dire ; j’en attendais trop. Et ce qui devait arriva… je suis complètement passée à côté. Pire, je n’ai pas aimé Los Angeles.

Ca m’a brisé le coeur et ça me rend encore tristouille mais c’est la vérité et je ne vais pas vous mentir et vous vendre du rêve. J’ai détesté faire des heures de voiture pour tout et rien sur des 2 fois 5 voies ; cette distance entre les points d’intérêts m’a complètement angoissée tout le long du séjour. Rajoutez à ça qu’on y était à la veille de la cérémonie des Oscars et que toutes les rues alentour étaient bloquées : c’était mon carton plein !

MAIS j’ai adoré beaucoup de choses ! Les plages de Malibu et Santa Monica, les fripes immenses (ceci dit je n’ai trouvé aucune paire de santiags qui me plaise et qui soit à ma taille, le destin s’est acharné jusqu’au bout ahah) et puis surtout la promenade de Venice qui pour le coup était dans les moindres détails comme je l’imaginais. YAY ! Il y a aussi eu le parc Universal qui nous a régalés pendant une journée géniale (si vous y allez, prenez le pass vip pour ne pas faire la queue sinon c’est invivable), les grandes bières fraîches, les boutiques de sneakers et l’hystérie au match de NBA quand Tony Parker était sur le terrain.

Bon en y repensant c’était bien cool à 90% Los Angeles !

DSCF1582

DSCF1584

DSCF1581

DSCF1585

DSCF1591

(suite…)

Down on the West Coast

J’espère que vous aimez les paysages, parce que sinon vous allez beaucoup souffler en levant les yeux au ciel devant ces photos !

700km séparent San Francisco de Los Angeles et nous avions une nuit de prévue à mi-chemin environ, dans la petite ville de Morro Bay. J’avais beaucoup d’idées toutes faites sur ces 700km avant de partir : des cocotiers, des km de plages à perte de vue et puis « 700km c’est Toulouse/Paris, en une journée c’est plié ». TOUT FAUX. J’ai compris que je m’étais foirée de A à Z à peu près 15mn après avoir quitté San Francisco, quand Pacifica a d’un coup plongé dans la brume. Et je suis allée de surprise en surprise ! Le décor et la lumière changeaient radicalement d’une minute à l’autre ; à gauche une nature sauvage digne d’une épaisse forêt de Twin Peaks et on tourne la tête à droite pour se voir longer des falaises abruptes. Je n’avais jamais connu ça de ma vie ! Monterey et Carmel m’ont déjà bien impressionnée, mais ce sont les grands espaces et l’océan à perte de vue sur la côte sauvage de Big Sur qui m’ont vraiment retournée, tous mes a priori ont volé en éclat d’un coup.

On a continué de suivre la California Highway 1 en faisant des arrêts réguliers pour s’émerveiller de tout ça (et puis avant on a mangé des burgers à Santa Cruz aussi quand même). Et enfin, pile au coucher du soleil on a eu la chance d’assister à l’accouplement des éléphants de mer qui nous ont fait pleurer de rire avec leurs cris horribles.
Vers 19h on est finalement arrivés à Morro Bay (soit presque 10h après notre départ de SF) pour trouver notre motel en bord de baie. Après avoir fait tout le tour de cette ville limite fantôme ce lundi soir, on s’est arrêtés dans le seul bar où il y avait un peu de vie (= 4 locaux qui nous ont mis Sweet Home Alabama au jukebox)(une soirée géniale quoi).

Après une bonne nuit à digérer la pizza du Legend’s, on a repris la route pour Los Angeles. Les arrêts sur cette portion de route étaient vraiment super mignons (même si on a échoué à trouver le ranch de Michael Jackson). Ici beaucoup moins de nature sauvage mais plutôt des villes hyper atypiques : Los Alamos qui nous plonge direct dans Ghost Riders, Solvang la ville danoise en carton-pâte qui fait un peu peur (mais qui fait de super bons pancakes) et surtout Cachuma Lake, le plus beau point de vue de tout ce trajet. Et puis très vite Santa Barbara, Malibu où on a mangé face à l’océan et Los Angeles ! Mais ça c’est le prochain tri…

Notre seul regret est de ne pas avoir eu le temps de visiter Hearst Castle, mais hé encore une raison de plus d’y retourner !

DSCF1477

DSCF1479

DSCF1480

DSCF1485

(suite…)

1 2