Archive of ‘ABOUT STYLE’ category

The (presque) Curated Closet

J’ai tout essayé comme techniques de tri avec mon dressing, mais ça a été à chaque fois un échec cuisant. J’étais fière de moi 2 jours parce qu’il semblait rangé et trié, mais la vérité c’est que j’avais des cartons qui débordaient de fringues que je gardais au cas où. Au cas où quoi ? Je ne sais pas. Au cas où je perde 15kg en une nuit, je sois invitée aux oscars ou à une soirée à thème « votre plus beau t-shirt du Pape » j’imagine. Et ça n’est jamais arrivé. Et j’ai continué d’acheter parce que c’était soldé / j’avais que deux blousons en jean / j’avais pas de t-shirt de cette tournée-là des Stones. Et PAF six mois après je me retrouvais avec un placard qui débordait à nouveau. C’est l’histoire de la vie, le cycle éternel.

Et puis en Décembre j’ai lu The Curated Closet de Anushka Rees.

J’attendais d’avoir passé 3 mois dessus pour en faire un bilan et ça y est, on y est. Evidemment j’ai eu comme d’habitude mon moment de bonheur intense en amenant tout mon paquet de « au cas où » chez Emmaus sans me retourner. Mais surtout cette fois-ci je m’y suis tenue – et ça, ça n’était jamais arrivé auparavant.

Est-ce que c’est grâce à ce livre ? Je ne sais pas, franchement je n’irai pas jusque là. Je pense que j’ai ENFIN eu un déclic et que ce livre était là au bon moment.

Ceci dit, j’y ai lu des conseils qui m’ont beaucoup aidée et que je n’avais pas forcément en tête. Je pense plus particulièrement à tout un chapitre « Help ! I like styles that don’t work with my body shape. » et bon dieu que c’est vrai. On peut passer ses journées à remplir des tableaux pinterest de Kate Moss en slim, la vérité c’est que les kilos de grossesse sont encore là et qu’il va falloir accélérer un peu sur l’elliptique. Et dans ce chapitre, Anushka (j’adore ce prénom) nous explique que si quelque chose nous plait et qu’on estime que c’est notre style, on devrait le porter. Que cela nous flatte ou pas. Et (c’est là que ça m’a fait tilt), elle rajoute que si l’on est honnêtes, « flatter » veut souvent dire « avoir l’air plus mince » dans le langage collectif et que non vraiment, cela ne devrait jamais être votre but premier dans le choix d’un vêtement. Et bah putain, merci Anushka ! C’est fou comme on se sent mieux quand on achète une robe qui nous plait sans se demander si elle nous grossit pas trop !

S’en suivent énormément de conseils en choix de matières, qualité des vêtements et astuces pour twister un peu une fringue ou trouver un détails qui définira votre style. Il y a aussi des schémas et des exercices pour apprendre à connaître ses goûts et ses besoins – évidemment c’est hyper long et je n’ai pas tout fait, des mois après je n’ai toujours pas trouvé mon style idéal – même si j’imagine que je m’en approche. Je pense d’ailleurs qu’avoir survécu aux soldes en ne m’achetant qu’un jean classique à ma taille, une ceinture et une paire de boots l’a confirmé.

Quelques photos prises par Charlotte Gayraud à l’occasion de notre rencontre pour le lancement du site Mum-Look en janvier.

L’autre point positif à trier sa garde robe, c’est d’avoir un joli dressing. Le mien est complètement ouvert avec des guirlandes lumineuses de Noël (parce que pourquoi pas hein) par exemple. Et hier j’ai ENFIN fini de désencombrer mes chaussures, j’étais tellement fière de moi que j’ai passé la soirée à tapisser le fond de mon meuble ikea. Ca tient à peu de choses le bonheur parfois.

On prépare ses sequins pour l’été 2016

Je ne comprends pas que Mademoiselle Agnès et Loïc Prigent n’aient pas fait appel aux services de Remedios pour les commentaires de Habillé(e)s pour l’été 2016. En toute objectivité, ça leur ferait péter les scores niveaux abonnements.

Dans le TOP3 j’ai noté :

3. « Faut arrêter là, y’a des limites à l’humour… Moschino on dirait Zoolander « 

Defiles-printemps-ete-2016-l-heureux-chantier-fluo-de-Moschino_exact780x585_l

giphy-1

2. « Super, Stella McCartney a découvert comment faire des lunettes en fluos de boîtes « 

tumblr_nvribtZcHN1rf43pdo1_500

hp-slide-lunettes-accessoires-fluo

1. (mon préféré, je m’en remets pas) « Comme des Garcons on dirait Isabelle Nanty dans Profs « 

Generated by  IJG JPEG Library

_CDG0560_426x639

182976-isabelle-nanty-en-prof-so-tyrannique-400x210-2

Vous avez échappé à ses réflexions concernant les pyjamas Rykiel, Philipp Plein qui se tatoue son propre nom/prénom sur le bras, la Sporty Spice 2016 de chez Chloé et le pompon quand on t’explique chez Louis Vuitton que (je cite) « la grosse tatanne affine la jambe ». Bah ouais si tu fais 35kg ouais mais je te jure que ma voisine ça lui galbe pas le mollet la chaussure orthopédique.

Rykiel-RS16-7362

Mais il y’a aussi eu beaucoup beaucoup de coups de coeurs pour l’été prochain !

Par exemple la pluie de sequins et de bonne humeur chez Ashish <3

Models ride skateboards as they present creations from the Ashish Spring/Summer 2016 collection. REUTERS/Suzanne Plunkett

MTMzMjExNTIxMzE1NTQzNTE4

MTMzMjExNzY1MDU0OTM3NTY2

Calvin Klein qui revisite sa nuisette de l’été 1994 (portée par bébé Kate Moss <3)

Bringing-Back-the-Classics-at-NYFW-SS-2016-10

Chaque année j’aime de plus en plus Gucci et cette fois-ci c’est vraiment un niveau haut dessus : je veux vivre dans cette Italie vintage colorée et romantique.

gucciss16_holding

Ca ne sera une surprise pour personne que cette silhouette de cowgirl de chez Marc Jacobs m’ait tapé dans l’oeil j’imagine… que voulez-vous, je suis trop prévisible voilà tant pis !

1-marc-jacobs

Et puis parlons d’Hedi Slimane quand même. Je suis partagée, d’un côté on a l’impression de pouvoir tout trouver dans une friperie (ce qui est bien pratique, on va pas s’en plaindre) mais la qualité et les détails sont complètement zinzins. A tout moment on s’attend à voir débouler la Kate Moss de Glastonbury 2005.
Franchement je suis bien contente d’avoir trouvé des Hunter soldées pour ramasser les cèpes, laisse tomber je vais les rentabiliser et dire que c’est des YSL !

_A2X0437

Et mes grands amours évidemment pour terminer : Givenchy et Alexander McQueen <3

tumblr_nup7ud4EZl1qzei6po1_1280

mcqueen-atm-rs16-1846

Rock the Kasbah

DSCF4407

tumblr_mhpqczTWp71s4ywkdo1_500

Pour slalomer entre les ‘comment perdre 3kg en deux jours’, les bordel détox, les seins d’Enora Malagré et les ‘soyez bikini ready avec cette technique d’épilation révolutionnaire’, j’ai pris l’habitude de foncer directement sur les magazines étrangers chez mon buraliste ; et cet été on est gâtés ! J’ai de quoi me faire des pinterest grandeur nature pendant pas mal de soirées à 30°C – reste juste à trouver comment faire cohabiter mes fenêtres ouvertes, mon ventilateur et toutes les pages volantes découpées.

Je vous mets mes 3 Editorials préférés découverts ce mois-ci, les 3 qui me donnent envie de prendre la 404 pour rouler loin loin loin en me tenant le chapeau pour qu’il ne s’envole pas. Kate Moss styliste, Mad Max et Erin la texane <3

Mercury Rising
Photographer: Glen Luchford
Stylist: Kate Moss
Model: Freja Beha Erichsen
Issue : Vogue British June 2015

Freja-Beha-Erickson-Vogue-UK-2

Freja-Beha-Erickson-Vogue-UK-3

Freja-Beha-Erickson-Vogue-UK-4

Freja-Beha-Erickson-Vogue-UK-5

Freja-Beha-Erickson-Vogue-UK-6

Freja-Beha-Erickson-Vogue-UK-7

Freja-Beha-Erickson-Vogue-UK-8

Freja-Beha-Erickson-Vogue-UK-9

Freja-Beha-Erickson-Vogue-UK-10

Mad Max: Fury Road
Photographer: Guy Aroch
Stylist: Cher Coulter
Model: Rosie Huntington-Whiteley
Issue : Vs. Magazine spring-summer 2015

Rosie-Huntington-Whiteley-Vs-Magazine-Editorial01

Rosie-Huntington-Whiteley-Vs-Magazine-Editorial02

Rosie-Huntington-Whiteley-Vs-Magazine-Editorial03

Rosie-Huntington-Whiteley-Vs-Magazine-Editorial04

Rosie-Huntington-Whiteley-Vs-Magazine-Editorial05

Rosie-Huntington-Whiteley-Vs-Magazine-Editorial06

Rosie-Huntington-Whiteley-Vs-Magazine-Editorial07

Rosie-Huntington-Whiteley-Vs-Magazine-Editorial08

Rosie-Huntington-Whiteley-Vs-Magazine-Editorial09

So It Goes
Photographer: Hugh Lippe
Stylist: Liz McClean
Model: Erin Wasson
Issue : So It Goes Magazine’s 5th issue

erin-wasson-so-it-goes-editorial01

erin-wasson-so-it-goes-editorial02

erin-wasson-so-it-goes-editorial03

erin-wasson-so-it-goes-editorial04

erin-wasson-so-it-goes-editorial05

erin-wasson-so-it-goes-editorial06

erin-wasson-so-it-goes-editorial07

erin-wasson-so-it-goes-editorial08

erin-wasson-so-it-goes-editorial09

erin-wasson-so-it-goes-editorial10

erin-wasson-so-it-goes-editorial11

erin-wasson-so-it-goes-editorial12

erin-wasson-so-it-goes-editorial13

Cheekbones, Rags And Old Iron

Le Vogue italien est mon préféré du monde.
J’avais déjà fait un article en 2011 sur le sujet (God bless Vogue Italia) avec pas mal d’images de Steven Meisel mais là Peter Lindbergh dépasse toutes mes attentes !

Pour son numéro de Janvier 2015, Vogue Italia a tout simplement prévu un shooting de Kate Moss par Peter Lindbergh sans aucune retouche. Kate Moss + Peter Lindbergh + zéro retouche. Les photos sont assez impressionnantes, un noir et blanc parfaitement contrasté pour faire ressortir ses cheekbones et ses traits sans fard. Je trouve géniale cette tendance au #nophotoshop qu’on voit de plus en plus (je pense en particulier à Keira Knightley topless en Novembre dernier), mais c’est pas censé avoir pour but de nous décomplexer à la base tout ça ? Nous, les tout-le-monde qui achetons un snickers et closer en même temps que Vogue. Parce que perso je le vis assez mal d’avoir cinq fois plus de cernes qu’une quarantenaire même après une nuit de douze heure. Y’a aucune justice. Et comme si ça ne suffisait pas, on a aussi droit à un film backstage canon qui achève de nous déprimer.
C’est pas possible, c’est pas humain.

km1

km2

km3

C’est fou. Je déteste Stromae mais on va lui accorder ça :

Il n’y a que Kate Moss qui est éternelle.

Obsession

Bref, j’en reviens à Vogue Italia.

Là où ils sont forts c’est qu’on pourrait se dire qu’ils ont là l’édito de l’année, qu’ils vont tout donner en comm dessus pour exploser les ventes et champagne les gars – mais non ! Même pas. Kate Moss n’aura pas la couv ni son nom – rien, que t’chi, walou !
C’est Hollie May Saker photographiée par Steven Meisel en Chanel qui aura cet honneur. (cet honneur et tout un édito canon qu’il me tarde trop d’avoir entre les mains)

Hollie-May-Saker-Vogue-Italia-January-2015

Si tu sais pas que Kate Moss est à tomber dedans, tu le devines pas hein.
Ils sont fous ces italiens.

Pour patienter jusqu’à ce qu’il arrive jusqu’à ma table de chevet, j’en suis à mon énième feuilletage du numéro de Décembre 2014 qui correspond à la virgule près à tout ce qui me fait envie en ce moment.
Des chapeaux de Calamity Jane et plein de bijoux turquoises boho ? J’achète oui ! Rien que grâce à cette couv d’inspiration très très très YSL la styliste Marie-Amélie Sauvé m’avait déjà largement conquise mais alors l’edito complet m’a achevée… Je veux vivre dans ce Rags And Old Iron ! Je veux trainer en santiags toute la journée avec des vieux Johnny Cash ou Johnny Hallyday ou Johnny Lee qui grésillent. Je demande juste ça pour être heureuse, je vous jure ! C’est pas trop demander non ?

47959545af1de314f10829cfbcf314ef

Vogue-Italia-December-2014-Steven-Meisel-02

Vogue-Italia-December-2014-Steven-Meisel-03

Vogue-Italia-December-2014-Steven-Meisel-04

Vogue-Italia-December-2014-Steven-Meisel-05

Vogue-Italia-December-2014-Steven-Meisel-06

Vogue-Italia-December-2014-Steven-Meisel-07

Vogue-Italia-December-2014-Steven-Meisel-08

Vogue-Italia-December-2014-Steven-Meisel-09

Vogue-Italia-December-2014-Steven-Meisel-10

Vogue-Italia-December-2014-Steven-Meisel-11

Vogue-Italia-December-2014-Steven-Meisel-12

Vogue-Italia-December-2014-Steven-Meisel-13

Vogue-Italia-December-2014-Steven-Meisel-14

Vogue-Italia-December-2014-Steven-Meisel-15

1 2 3 4