Archive of ‘MUSIC’ category

[MONTHLY INSPIRATION+PLAYLIST] Maria, you’ve gotta see her

Je n’ai jamais autant écouté de musique que depuis que je suis enceinte, et quand j’ai su il y a quelques mois que c’était une fille ça a été PIRE. On dévalise le disquaire à côté du cabinet d’échographie à chaque fois pour fêter le fait qu’elle aille bien et je me prépare quasiment une nouvelle playlist par semaine en fonction de mon humeur (ce qui est relativement zinzin : je mets plus de temps à préparer la musique que je vais écouter en montant son lit ikéa qu’à vraiment le monter).

Bon je sais pas encore si plus tard elle rêvera d’être une Dolly Parton française ou une Leader of the Gang, mais en tout cas elle fait des castagnettes en rythme sur Maria de Blondie et ça me va plutôt pas mal.

She moves like she don’t care
Smooth as silk, cool as air
Ooh it makes you wanna cry
She doesn’t know your name
And your heart beats like a subway train
Ooh it makes you wanna die

Rock en Seine 2014 : Oh your hair is beautiful

J’ai récupéré mes photos développées de Rock en Seine et je suis hystérique. Non hystérique n’est pas assez, j’envoie des emails EN CAPSLOCK et j’appelle mes copines pour faire des phrases incohérentes sans verbe LE COUCOU ! VIDEO ! YOUTUBE ! PUTAIN ELISE !! Hystérique.

Evidemment ce que j’écris est incohérent, promis j’essaye de mettre des verbes pour que vous compreniez.

Déjà il faut savoir que j’ai pris les billets Rock en Seine uniquement pour Blondie, Die Antwoord et Arctic Monkeys étaient les cerises sur le gâteau mais j’étais là sous la pluie le sourire jusqu’aux oreilles pour Debbie Harry. Comme j’ai un mari parfait, il a accepté de rester avec moi sous la pluie à rater le concert précédent pour être sûrs d’être tout tout tout devant pour elle. Et elle est arrivée sur One Way or Another (et j’ai pleuré comme une madeleine ridicule). Bon outre le fait qu’elle soit habillée en Desigual (ou la tenue était faite par une de ses arrières-petites nièces ?), elle était là devant moi TELLEMENT PRES. Je sais pas si vous réalisez ce que c’est que de voir son idole de toujours si près, je trouve même pas les mots tellement c’est wow. Et Debbie enchaîne les tubes. Et vas-y Rave, Hanging on the Telephone, Call Me, et puis Rapture avec You Gotta Fight For Your Right des Beasties Boys qui était complet zinzin. On avait déjà du mal à réaliser quand là le drame. Atomic. Ma chanson préférée du monde entier. Atomic. Et là. Mais là. Le temps s’arrête. DEBBIE HARRY ME FAIT SIGNE SUR YOUR HAIR IS BEAUTIFUL. Mais les gars je vais tomber dans les pommes. J’hurle, je pleure, je. Je sais pas vous vous rendez pas compte ! DEBBIE HARRY ME FAIT SIGNE SUR LE YOUR HAIR IS BEAUTIFUL DE ATOMIC. Et tout le reste de la soirée c’est juste du détails. C’est juste raconter ça à tout le monde depuis.

SAUF QUE mon connaud de mari fait toujours un « mais oui allez c’est ça Blondie t’as fait coucou oui » quand je le raconte du coup tout le monde rigole. Je SAIS que c’est trop gros pour être vrai. Je le sais bien. C’est pour ça que je n’ai pas voulu vérifier sur youtube – au cas où je l’ai rêvé, je préfère continuer d’y croire moi. Mais là je me suis dit allez si je le raconte sur le blog, quelqu’un va forcément vérifier et me traiter de menteuse en commentaire.

Alors j’ai pris mon courage à deux mains et j’ai vérifié.

Et j’ai appelé Elise en lui hurlant de regarder à 1m48.

blondie

WOW hein.

Bon mais sinon en vrai Rock en Seine c’était aussi croiser plein de gens très cools : Lilla and the Birds, Dorian Gray, les supers créatrices de Forest Krump (dont on reparlera), Floriane Caux et surtout surtout la géniale fabuleuse November qui le lendemain allait être sur la scène de Rock en Seine avec son groupe Agua Roja.
Dieu que je suis fière d’elle <3

Et hop, les photos de ce beau souvenir faites avec un jetable kodak sous la pluie. Du surex, du mal cadré et des cheveux de teckel mouillé ; bref, que du bonheur !

imm005_20A

imm006_19A

imm013_12A

imm015_10A

imm001_24A

imm021_3A

imm023_1A

I like big butts and i cannot lie


En attendant de vous poster lundi (ou vendredi si vous êtes sages, mais c’est débile l’internet est mort le week-end c’est bien connu) un gros article sur le mariage, aujourd’hui c’est tutu, hula hoop et musique !

Il fait beau, on enfile son croptop et on lance la playlist spéciale pour se remuer le popotin avant d’aller prendre l’apéro avec les copains.

DSCF3032

Goodnight moon

Ca m’a prise un dimanche matin, j’ai attrapé mon iTunes et mon dossier musique et tout est parti à la corbeille. Des années de tri alphabétique et d’albums complets avec leurs covers associées hop à la poubelle en 10 minutes le temps de me faire chauffer un thé. Et j’ai créé 3 listes de lectures vides à remplir de zéro. Ca fait un peu psycho dit comme ça mais bon c’était ça ou trier par couleur mes vernis à ongles. Et puis le point positif (pour vous) c’est que je suis tellement obnubilée par ça que j’ai commencé à créer des playlists spotify associées :

(et tant qu’on y est avec les révélations un peu toquées, il est très possible que j’associe dans ma tête chacune de ces playlists à des moments de la vie de Kate Moss)

tumblr_mc6hn6DId01rd11tco1_400

9 to 5
Robyn, les Spice Girls, les Roxette, Janet Jackson et un tas d’autres artistes dont j’ai un peu honte (je me remets toujours pas d’avoir mis David Guetta) pour accompagner les heures à me maquiller une bière à la main dans la salle de bain avant de sortir / les séances de sport / les fins de Time’s Up entre filles.

 

Anybody seen my baby ?
Mon fond sonore idéal pas trop fort pour les soirées tranquilles à la maison, et je ne m’explique pas pourquoi mais dès que je le mets fort je me sens la reine du monde. Genre toutes les chansons des Rolling Stones ont été écrites pour moi et Blondie n’a qu’à bien se tenir. Oui j’ai des problèmes.

 

tumblr_mgq86czCsM1qc7e5jo1_250

The breath i breath
Mon GROS péché mignon, pleurer comme un bébé sur Hurt de Johnny Cash. Je suis une madeleine et rien ne me fait autant d’effet qu’une chanson triste. Du coup je me suis auto-gâtée avec cette playlist qui accompagne parfaitement mon hiver sous les plaids (et je ne dis pas ça juste parce que j’ai caché notre future première danse à l’intérieur)

 

1 2 3 5