novembre 2016 archive

Souvenirs de voyage : je me suis lancée dans un fanzine

J’ai bien rempli mon cahier et bombardé l’Irlande de photos mais en rentrant j’étais frustrée en les regardant : c’était tellement bien tout ça que j’avais envie que ces souvenirs vivent encore un peu avec les copains. Et là j’ai eu le déclic grâce au Fanzine de Britney Fierce « Belfish » (rapide parenthèse : j’en ai un et j’en ai offert un qui a bien plu, pensez-y pour vos potes à Noël !).

Et là zéro créativité : je lui ai pompé le format sans aucune vergogne – évidemment c’était pour un premier souvenir perso, si c’est pour le vendre ou le diffuser no way José. Je fouille d’ailleurs partout pinterest et internet pour avoir d’autres inspirations, mais pour le coup ce fanzine sur ma table du salon était providentiel !
Bref, une nuit blanche plus tard : j’ai créé mon premier petit fanzine !

Woo !

LA LALALA LALALALA LALA !

untitled-1

untitled-2

untitled-4

Pour le contenu : les adresses et anecdotes que j’avais notées dans mon cahier, des instax et des dessins scannés et un peu de travail de mise en page pour égayer le tout.

Le plus gros du boulot était de créer le format avec des marges propres, des titres alignés, des typos lisibles etc etc. Après le remplissage a été rapide, je l’avais en tête avant même de me lancer et faire un brouillon sur une feuille A4 aide bien. Ensuite je suis allée avec mon PDF dans un imprimeur lambda pour faire une impression recto verso A3+ dont j’ai coupé proprement les marges blanches pour avoir un A3 propre qui se plie en 6 petits A6.

Points positifs :
Je n’aurais plus besoin de préter mon cahier perso à tous les gens qui iraient en Irlande – leur envoyer une photo des 2 pages d’adresses peut suffire.
Le budget : cela m’a coûté 9.50€ pour 4 exemplaires.

Points négatifs :
Maintenant que la base est là (format, marges, alignements), il y a un risque que j’en fasse pour tout et n’importe quoi et que je bassine mon entourage de fanzines sur le premier Noël d’Edie ou ma recette de gâteau au yaourt.
Le temps passé : 6h environ.

Ma conclusion :
LANCEZ-VOUS !
(et achetez un Belfish, comme ça Britney Fierce m’en voudra moins d’avoir copié)