août 2016 archive

Summer ends

Début janvier 2016

DSCF8762 nbFin août 2016

Evidemment tout a changé et rien ne se passe vraiment comme prévu mais hé c’est pas faute d’avoir été prévenus ! Quelques nouvelles du front d’ailleurs avant d’attaquer Septembre et ses bonnes résolutions :

  • Mon agenda Ban.Do (acheté sur Bird on the Wire) se remplit de collages et moi de bonheur. Je profite d’ailleurs de l’ambiance pré-rentrée pour tenter de m’organiser au mieux dans ma nouvelle vie avec un genre de Bullet Journal. J’ai un carnet sur ma table de nuit sur lequel je note chaque soir la liste de ce que je dois faire le lendemain (= je m’endors l’esprit tranquille) ainsi qu’une liste de 10 (pas 9 pas 8) 10 choses cools qui se sont passées dans la journée finie (= je m’endors avec des idées positives au lieu de ressasser un clafoutis aux mirabelles raté).
  • En choisissant son doudou, Edie m’a fait découvrir la marque Annabel Kern qui fait des merveilles de déco/tissus/coussins à Marseille. J’ai été hyper sage, j’ai juste commandé son petit lange à pompon en triple pour éviter un futur drame vu qu’elle a décidé de ne plus jamais le lâcher. Un mini lange et son renard sous le bras, mon crapaud est prêt à conquérir le monde.
  • Je continue avec les made in France et la blogueuse HellaFresh dont j’ai découvert par hasard les si beaux turbans géniaux Indira de Paris. Je ne sais pas encore si je vais craquer ou pas, j’en ai énormément parlé avec une amie sur twitter et je suis partagée entre cacher mes cheveux gras et éviter de faire de l’appropriation culturelle (je vous la fais courte mais même après 1h on n’a pas tranché le sujet tellement ces turbans sont tentants).
  • Quoi d’autre ? J’adorerais vous conseiller 15 livres que j’ai lu cet été mais la vérité vraie c’est que je n’en ai lu qu’un. Mais un bien ! La femme qui décida de passer une année au lit de Sue TOWNSEND. Résumé : Eva en a plein le yoyo d’être une femme et mère parfaite depuis 17 ans et décide de ne plus quitter son lit – enfin décider est un grand mot, c’est plutôt une méga angoisse qui la panique. C’est plein d’humour anglais génial et ça aide à remettre un peu sa vie et ses priorités en perspectives avant de péter un plomb et de ne plus quitter son lit.
  • Pareil, j’aurais vraiment aimé vous dire que Edie adore Blondie ou la BO de Nashville mais la vérité c’est que c’est danser sur Rihanna avec son père qui la fait glousser de rire. Je vous l’ai dit, rien ne se passe comme prévu. Et qui sait, peut-être que dans 20 ans elle écrira « Comment je n’ai pas rencontré Rihanna » comme Elise Costa qui a signé pour Slate ma série préférée de l’été sur les Mystères d’Ecrivains (+ un article canon sur Britney Spears)(qu’elle n’a toujours pas rencontrée).
  • Voilà. Edie dort et mon vernis est écaillé depuis 15 jours, il est temps de sortir le dissolvant et de lancer n’importe quel replay du Summer of Scandals proposé par Arte (une tuerie leur sélection !).
    Du coup je vous laisse avec de quoi fouiner internet avant votre reprise : bon courage les gars !