DSCF5692

Des bâtonnets glacés façon Spritz

DSCF5692

giphy

Je suis rentrée de Venise complètement obsédée par les Bellini et les SPRITZ. Il fait chaud, j’ai envie de Spritz partout tout le temps (ça tombe bien c’est la boisson à la mode du moment)(et c’est couillon à faire : 1/3 d’Aperol ou de Campari 1/3 de Prossecco 1/3 Perrier). Alors j’ai voulu bidouiller une alternative et mélanger mes deux amours de l’été : les glaces à l’eau et le Spritz. Et PAF des bâtonnets glacés façon Spritz !

DSCF5691

J’espère qu’il fait 40° chez vous aussi quand vous regardez ces photos.

DSCF5687

Et ce qui vous intéresse : la recette fastoche pour 4 à 6 bâtonnets !

Ingrédients :
1 pot de yaourt nature
1/2 pot d’Aperol (je trouve le Campari trop fort)
1/2 pot de Prossecco (ou un blanc sec pétillant genre Vouvray ou allez soyons fou et n’allez pas à Monoprix pour ça, un vin blanc sec non pétillant tant pis)
1/2 pot d’eau gazeuse (je suis #teamPerrier)
2 cuillères à soupe de miel

Etapes :
Mélanger le yaourt nature et les liquides dans un récipient avec un bec verseur (si possible)(perso j’en ai pas alors j’ai galéré à verser dans les bâtonnets en en mettant partout, YOLO). Une fois tout bien mélanger, rajouter une bonne cuillère à soupe de miel, mélanger et goûter. Et là c’est en fonction de votre goût, si vous souhaitez qu’on sente vraiment le goût de l’Apérol pour le servir en apéro ou si vous préférez que ça soit un peu plus sucré pour le manger au bord de la pistoche à 16h : dosez au fur et à mesure le miel en goûtant.
C’est bon ? Hop dans vos contenants et au congélo pour au moins 8h.

Bon appétit et bon Spritz bien frais (mais hé n’en donnez pas à vos gamins quand même)

DSCF5133

5 jours à Venise

Enfin j’ai trié mes photos de Venise !
Vous avez sûrement déjà vu pas mal de photos au fur et à mesure de notre séjour sur mon instagram, mais j’en avais des centaines d’autres qui attendaient sagement que je passe quelques heures dessus. (enfin elles attendaient surtout qu’on achète un nouveau chargeur de macbook que le chaton nous a grignoté comme un sauvage)

Que dire de Venise ? C’est une carte postale géante vraiment unique, chaque recoin est plus beau et coloré que la rue précédente et c’est impossible de résister aux Spritz en terrasse. Cependant la carte postale est blindée de touristes en Juillet et il vaut mieux être armé de chaussures confortables pour traverser Venise de part en part (ou avoir le budget de Georges Clooney pour se déplacer via les canaux).

anigif_enhanced-1283-1411745457-24

Salauds.

Je les ai détestés sous la canicule.

Et puis les pizzas, le prossecco, Burano, les pâtes, les églises, les musées tous plus différents les uns que les autres et la Biennale. Bon on n’est pas encore réconciliés avec l’art contemporain mais on s’est régalés avec l’art moderne… J’ai eu un coup de coeur pour Martial Raysse au Palazzo Grassi comme ça ne m’était jamais arrivé avant !

Je vous laisse avec quelques photos, ça sera sûrement beaucoup plus parlant comme compte-rendu.

(oh et Remedios si tu passes par là, merci pour ces un an de mariage <3 )

DSCF5004

DSCF5006

DSCF5010

DSCF5018

DSCF5019

(suite…)

2015_08

[MONTHLY INSPIRATION] AUGUST, Who run the world ?

Hier sur twitter, en demandant à droite à gauche des conseils de lectures féministes (parce que j’y connais rien) le nom de Judy Blume est sorti et ça m’a laissée sur le cul. Je les ai tous dévorés en primaire et je n’ai pas le souvenir d’avoir perçu le moindre féminisme entre les lignes. Vraiment, je suis restée bête. Pour mieux comprendre pourquoi je suis passée à côté, j’ai décidé d’en relire quelques un cet été les fesses dans la pistoche. (en vrai tout est bon à prendre pour remplir le coffre de la 404 à ras-bord de livres)

Toujours bien sur le cul, je me suis demandée si j’étais pas passée à côté d’autre chose dans ce que je regardais gamine à la télé à longueur de journée et la réponse est OUI. Un bon gros oui. Un oui rempli de nénettes badass qui ouvraient la route à Hermione Granger. Et je ne vous parle pas de la musique de l’époque avec les Spice Girls et les TLC en tête ! Sérieusement, j’avais une dix/douzaine d’années mais Docteur Quinn, Buffy ou Sailor Moon étaient les meilleures exemples du monde, et je me souviens encore par coeur du générique de Lady Oscar (personne n’oubliera jamais ton nom). En faisant une analyse à deux francs six sous, c’est peut-être toutes ces héroïnes télé qui ont fait que je n’ai pas perçu le discours féministe de Judy Blume et que je m’y intéresse seulement à 30 ans. Parce que je croyais que ses filles libres et inspirantes c’était la vraie vie, que la voie était tracée et qu’on n’avait plus besoin du féminisme. Après tout, si Michaela peut être une femme médecin respectée des indiens et si Punkie Brewster peut s’habiller comme elle le veut sans se faire harceler dans la rue, pourquoi je brûlerais mon soutif ?

La naïveté.

Alors ce mois-ci pas de fringues qui m’inspirent en board, mais plutôt un gros collage non exhaustif de toutes les héroïnes de dessins animés et de séries télé qui m’ont forgée gamine. Et que j’ai tellement envie de revoir maintenant !

2015_08

68a48bd7bbac15681be170913ef69f33

If you could read my mind, love

Je sais pas si c’est à force de se connaître par coeur, mais Gisèle Price est la personne au monde qui me prend le mieux en photo. A chaque fois je suis épatée. On discute, elle sort son appareil, on continue de discuter comme si de rien n’était et le lendemain j’ai ça dans ma boîte gmail. C’est fou je vous jure, ses photos à elle me ressemblent. Tout le monde devrait avoir une bff qui lui envoie ça le lundi matin avant le boulot. <3

unnamed

1 2 3 115