Edie Gabrielle June

Notre Edie est née ce 17 mai et je ne réalise toujours pas.

Je vous remercie tous pour vos nombreux messages adorables un peu partout. Pour le moment on ne touche plus terre et je ne sais pas quand vous reverrez un article par ici mais je sais que vous comprendrez que j’ai la meilleure raison du monde de traîner loin de mon ordinateur.

BB_E-31

30 avril, ne te découvre pas d’un fil

J’ai du mal à réaliser que le mois d’avril se termine et que dans quelques jours le bébé devrait naître. Enfin non, je le réalise à chaque fois que je me contorsionne pour m’extirper du canapé ou que je dois ramasser un truc tombé par terre, mais vous voyez l’idée. Ce matin (je suis debout depuis 4h, comme une nuit sur deux)(ça aussi ça aide à réaliser mieux) j’ai eu envie de préparer un album de la grossesse avec une grosse centaine de photos qui retracent notre évolution et les préparatifs. Tout est parti en impression, le classeur attend sagement et j’espère avoir le temps de le finaliser avant le branle-bas de combat des couches. J’ai tellement ri devant certaines photos et surtout wow j’étais tellement mince et naïve quand, enceinte de deux ou trois mois, je me plaignais à mon mari que j’étais ENROME. Si tu savais ma grande.

BB_E-31

BB_E-26

D’ailleurs un grand merci à Gisele Price pour cette matinée où elle a immortalisé mon 9eme mois autour d’un thé, de ragots et de gros rires <3

Sans être trop cucul, j’ai globalement apprécié être enceinte. Evidemment comme toutes les femmes enceintes j’ai eu mal au dos, les jambes qui ont triplé de volume et les côtes brisées par un bébé qui fait la macarena mais j’ai trouvé ça vraiment secondaire par rapport au fait de la sentir grandir et bouger. Je vais pas dire que ça a été 9 mois sur un petit nuage, je me serais bien passée du stress de m’entendre dire à nouveau que « ah bah le coeur ne bat plus madame » à chaque échographie, des contractions dès Novembre et de la peur panique « oh mon dieu votre col c’est pas possible ça craint vous savez » en Janvier mais hé on choisit pas et je préfère retenir cette grossesse comme cool au final. Vraiment cool, je me suis régalée et je n’ai jamais été aussi comblée et sereine qu’en ce moment je crois.

Mais maintenant ça va là, je veux la rencontrer.

Et je sais que d’après vos messages, certaines d’entre vous ont aussi envie de la voir. C’est normal, ça fait des années maintenant pour beaucoup qu’on se « suit » et je suis la première à être méga curieuse sur les bébés et les robes de mariées des autres. Mais son père et moi préférons ne pas la mettre sur internet.

Je ne dis pas qu’il n’y aura AUCUNE photo d’elle, des détails ou autres je n’ai rien contre mais je ne remplirai pas mon blog et mon instagram de portraits d’elle sous toutes les coutures. Pour être honnête, on n’a même pas eu à en discuter tellement cela nous paraît logique, c’est peut-être un instinct de protection ou quelque chose comme ça ; elle mettra des photos d’elle quand elle le voudra – c’est à dire quand elle fera sa crise d’ado sur snapchat, et ça arrivera bien assez tôt comme ça. Alors en attendant qu’elle puisse faire ce choix, je n’ai pas envie de l’exposer plus que ça.

Et puis je n’ai pas la place pour stocker la douzaine de poussettes sponsorisées de cherryblossomgirl, ça serait compliqué franchement.

Sans compter que les chats vont être assez jaloux comme ça. Déjà qu’ils font la gueule de ne pas avoir le droit d’aller jouer dans sa chambre, merci bien.

DSCF6849

DSCF6882

DSCF7183

DSCF6969

DSCF7020

DSCF7191

DSCF7199

Edie

Warhol’s little queen, Edie

Si vous me suivez depuis un moment, vous vous doutiez bien qu’une petite vidéo sur Edie Sedgwick allait pas tarder à débouler après celles sur Marianne Faithfull et le Bad Girls Book Club.

Edie Sedgwick, égérie d’Andy Warhol (exploitée jusqu’à la moelle) est une figure incontestable des sixties qu’elle a marqué de ses débordements : la drogue, l’argent qui lui brûle les doigts, le sexe et les électrochocs. Pas un jour de répit dans ce tourbillon jusqu’à sa mort à 28 ans – elle aura échappé à la malédiction des 27 ans de peu mais je ne sais pas si sa dernière année passée en hôpital psychiatrique jusqu’à ne plus pouvoir marcher avec un cerveau non irrigué compte vraiment…

Je ne vais pas en rajouter plus avec les docteurs qui la forcent à avorter de Bob Dylan (qui se marie en cachette avec une autre), la Factory qui lui tourne le dos, son mariage un peu nul et ses seins mal refaits parce que je préfère retenir d’Edie Sedgwick ses grands yeux, son sourire, sa force malgré tout et son style toujours parfait. En somme, on pourrait résumer toutes ces émotions autour de cette obsession pour elle en disant que sa vie me brise le coeur autant que son eye liner me fait rêver.

giphy-2

Edie

Et je vous laisse avec ma vidéo. DESOLEE pour le temps, je visais vraiment 3mn mais j’ai monologué pendant 15mn que j’ai juste réussi à condenser en 5mn. Par contre je ne m’excuserai ni pour le moitié jogging ni pour le non maquillage ou coiffage ; j’attaque le 9e mois et gros YOLO.

Livres :
Jean Stein – Edie (biographie)
David Weisman – Edie : Girl on Fire (biographie et photographies)
Films :
Ciao! Manhattan (Edie dans son propre rôle)
Factory Girl (film sur sa vie avec Sienna Miller)
Musique :
Bob Dylan – Like a Rolling Stone
The Velvet Underground & Nico – Femme Fatale
The Cult – Edie (ciao Baby)
Alizée – Fifty Sixty

1 2 3 121